❌ Pas de session en cours.
Le Champ Mégalithique de Wéris
Le champ mégalithique de Wéris s’étire sur environ 8 km de long et 300 m de large. Dans l’état actuel des recherches, il est composé de deux dolmens de type « allée couverte » avec menhirs associés ainsi que de six sites comprenant uniquement des menhirs.

Ces monuments sont disposés en alignements parallèles. On ne sait trop quelle signification il faut donner à cette organisation particulière. Il semble qu’il faut y associer également des rochers naturels comme la Pierre Haina ou la Pierre Saint-Nicolas, sortes de repères visuels dans le paysage, l'ensemble formant un système en relation avec la course du soleil lors des périodes équinoxiales et solsticiales.

La période de construction est la première moitié du IIIe millénaire avant notre ère, à la transition des phases récente et finale du Néolithique. Les monuments de Wéris sont attribués à la culture de Seine-Oise-Marne originaire du Bassin parisien, ou une culture légèrement postérieure. Les allées couvertes de Wéris présentent en tout cas des similitudes avec celles du Bassin parisien (France) et de la Hesse-Westphalie (Allemagne), ce qui donnerait au site de Wéris un rôle de trait d'union entre divers courants culturels de la Préhistoire en Europe.

Les pierres qui ont servi de matière première aux constructeurs sont du poudingue local, roche primaire de type conglomérat dont un banc parcourt le sommet de la crête qui domine à l’est les villages de Wéris, Morville, Heyd et Ozo.

En voici les sites les plus connus.

Découvrir
Dolmen de Wéris
Wéris

A Wéris, leurs tombes appelées dolmens et les menhirs qui leur sont associés s’alignent dans la campagne environnante. Partir à la découverte de ces constructions millénaires en suivant le plateau calcaire nommé calestienne est un réel plaisir pour tout type... Agrandir

A Wéris, leurs tombes appelées dolmens et les menhirs qui leur sont associés s’alignent dans la campagne environnante. Partir à la découverte de ces constructions millénaires en suivant le plateau calcaire nommé calestienne est un réel plaisir pour tout type de marcheurs.

C'est en 1879 que le dolmen de Wéris est signalé officiellement pour la première fois, dans "Les Antiquités du village de Wéris", un article du Major Auguste Daufresne de la Chevalerie, qui croit avoir affaire à la tombe d'un chef de tribu gaulois. Mais le monument était connu avant, sans doute déjà vers 1850. / Réduire


Découvrir
Ensemble mégalithique d'Oppagne
Wéris

Découverte en 1888, l'allée couverte d'Oppagne se trouve à 1500 mètres au sud du dolmen de Wéris I. Entourée de quatre chênes et cinq menhirs (dont quatre ont été redressés), le dolmen est constitué de 16 poudingues. L'ensemble mesure 9,... Agrandir

Découverte en 1888, l'allée couverte d'Oppagne se trouve à 1500 mètres au sud du dolmen de Wéris I. Entourée de quatre chênes et cinq menhirs (dont quatre ont été redressés), le dolmen est constitué de 16 poudingues. L'ensemble mesure 9, 90 sur 4,60 mètres. / Réduire


Découvrir
Trois Menhirs d'Oppagne
Wéris

Signalés pour la première fois en 1888, les trois menhirs d'Oppagne ont été redressés en 1933. Les menhirs d'Oppagne sont à l'extrémité sud des alignements de Wéris.


Découvrir
Menhir Dantine
Wéris

Découvert en 1940 par Hélène Danthine, il a été redressé pour être placé à proximité de la route. Il est aussi appelé la Longue Pierre.


Découvrir
Pierre Haina
Wéris

Cette pierre remarquable se trouve sur une hauteur (altitude 360 m) des bois de Wéris dominant les premiers contreforts de l'Ardenne. Le sentier de grande randonnée 57 conduit à cette pierre dans un environnement de chênes, de sorbiers et de... Agrandir

Cette pierre remarquable se trouve sur une hauteur (altitude 360 m) des bois de Wéris dominant les premiers contreforts de l'Ardenne. Le sentier de grande randonnée 57 conduit à cette pierre dans un environnement de chênes, de sorbiers et de bruyères. Elle est aussi appelée la Pierre des Ancêtres et est également en lien avec les mégalithes du domaine de Wéris.

Depuis cette pierre, on peut voir certains mégalithes de Wéris et plus particulièrement le dolmen de Wéris I qui se situe à une distance à vol d'oiseau de 1400 m. en plein ouest. Ce qui fait qu'aux équinoxes, le Soleil se couche sur l'horizon lointain au-dessus du dolmen quand l'observation est réalisée depuis la pierre. Par ailleurs, au solstice d'été, le Soleil se lèverait derrière la Pierre Haina si on se trouve aux trois menhirs d'Oppagne.

Il est donc possible que cette pierre ait été prise comme point de repère pour positionner certains dolmens ou menhirs par les peuples du Néolithique.

Selon la légende, en soulevant la pierre, un trou est utilisé par le diable pour descendre au centre de la terre (l'enfer) et se livrer à ses œuvres maléfiques. Ensuite il va se reposer sur le Lit du Diable situé 225 mètres plus bas.

Une autre légende raconte qu'un curé perdu à cet endroit pendant un orage blasphéma Dieu et fut transformé en pierre. / Réduire

Le Motovlogueur préféré de tes Motovlogueurs préférés. Depuis 2017 roulant en Yamaha XT660Z Ténéré, je fais des vidéos de type rigolade et de type découverte du Nord de la France. N'hésite pas à me rejoindre sur YouTube et ailleurs !

Contact
Valootre © 2019